NEW YORK « PHOTO-GRAPHIES ».

Some images of the Graphic book

New York by michel Setboun  on “ Tous les jours curieux”

New York photography 

some Images of the book

New York Photog-raphies

Contrairement à la peinture contemporaine, la photographie prétend représenter le réel. Depuis que je recrée mes images sur ordinateur, un sentiment de culpabilité me taraude. Il m’a fallu braver un certain nombre d’obstacles et d’interdits. Car, pour un photojournaliste, un reporter du réel, transformer ses images relève d’un crime de lèse-photographie. Les photographes excommuniés par leurs pairs, suite à des retouches trop visibles sur leurs images, ne manquent pas. Plus de quarante ans de pratique m’ont pourtant convaincu que la photographie n’est qu’un faux-semblant. C’est une représentation de la réalité parmi d’autres, un art consommé du subterfuge, voire du mensonge, qui persiste à nous faire croire à sa vérité. La photographie est une merveilleuse illusion racontant à celui qui s’y plonge sa propre histoire, son « image-inaire »…

Pour cet ouvrage sur New York, j’ai souhaité prolonger l’expérimentation initiée avec Iran Révolution (Les Arènes, 2018). Je me suis affranchi des règles induites par la photographie en cessant de prétendre à une restitution du réel. Quitter le monde de la photographie pour entrer dans celui de l’image et de la bande dessinée, univers visuels aux frontières poreuses…

À la manière des maîtres anciens, j’ai composé, ajouté, retranché. J’ai joué sur les contrastes, les filtres, les lumières, les couleurs et les lignes. Comme un musicien qui passerait du piano au synthétiseur. Mon projet joue sur les stridences et la saturation, les lignes et les courbes, le vrai et le faux, le flou et le net. Mais ces images transfigurées restent malgré tout de la photographie, elles exigent une bonne qualité initiale. À la différence du dessin, leur captation est assurée par un outil photographique qui respecte toujours les lois de la perspective géométrique. J’ai longtemps cherché un nom pour baptiser cet OPNI (objet photographique non identifié). 

Il suffisait d’insérer un trait d’union entre « photo » et « graphie ».

Michel Setboun

Other fine art prints

Ma traversée de l’ocean argentique

Pendant l’épidémie de Covid, J’ai tenté une traversée de l’océan argentique en solitaire. J’ai marché sur cette mer de milliers de diapositives crucifiées puis noyées dans ce vaste océan. Toutes ces images gélatineuses sont retournées a l’état sauvage. Aujourd’hui l’argent tique, car le numérique l’a emporté par K.O….

Paris « Soylent green »

The city deserted during the first Covid pendemic Paris city deserted during the covid 19 pandemic in 2020 Ces images vont vous  sembler indécentes , incongrues ou déplacées, mais pendant le premier confinement l ‘espace de quelques semaines, 55 jours exactement, Paris semblait retourner à l’état sauvage, la nature reprenait ses droits. La…

Conditions of Use / Legal

Michel Setboun

I am open to any interesting project, book, exhibitions, assignments, anywhere on this planet and in the outer space. For professionals, editors, magazines, publishers etc. the IMAGE WEBSITE in the main menu will take you to my pictures database where you can search (with keywords) and download images. You can get more information on me on my BIOGRAPHY PAGE.