New York Vertigo La Martiniere
 
 
Geo

Broadway !
On sent bien que le grand reportage ne lui a pas fait oublier son premier amour, l'architecture. C'est l'histoire d'un pieton qui voulait voir New York la megalopole comme Batman voyait Gotham City. Resultat : une feerie d'images, d'eclairages insenses dans des cadrages d'heroic fantasy. A couper le souffle !

l'Alsace Si New York n est pas l Amerique, Big Apple est pourtant une ville dont les multiples images ramenent en permanence aux mythologies du Nouveau monde.
" J'aime New York depuis le premier jour..." C est Michel Setboun qui parle et surtout qui photographie. Voici ainsi la skyline de Central Park ou l'Empire State Building pris dans les " filets " du pont de Manhattan. Ancien de l agence Sipa, Setboun est, comme bien d'autres, tombé sous le charme d'une Big Apple qui eblouit par sa lumiere et enthousiasme par sa vitalite. Dans un beau coffret (qui inaugure une nouvelle collection " 24 x 36" ), on plonge, avec NY Vertigo, dans 120 photographies qui voguent, entre reflets et couleurs, sur les cimes de la ville.

le photographe

Un joyau nomme Big Apple
Oh ! C'est haut, se contentait de chanter Gainsbourg dans New York USA. Dans Vertigo, livre flamboyant, Michel Setboun partage sa vision intime et somptueuse de New York. Une evocation lyrique, comme la reponse d'un artiste a un certain 11 septembre." J aime New York depuis le premier jour". La preface annonce la relation inconditionnelle de Michel Setboun a la ville qui continue de faire rÍver ceux qui ne la connaissent pas et plus encore ceux qui ont eu le bonheur de s'y perdre. Citant Celine ou plutot les ... suite le photographe

Muze

Muze: Comment peut-on creer de nouvelles images sur New York, tellement photographiee qu'on a l'impression de tout connaître d elle ?

Michel Setboun : C'est la difficulte avec ces villes emblematiques que tant de photographes visitent Mais je les connais. J ai, en particulier, realise un gros travail sur Hongkong au moment de sa retrocession a la Chine (en 1997), et j ai appris a voir les grandes villes sous des angles tres differents. Ma formation d architecte m'aide : le rapport d echelle, le choix des materiaux, les details de construction... suite ... Muze

DS La Grosse Pomme comme aucun photographe ne l'avait jamais croquee: de tout en haut, entre plans vertigineux, reflets sur les parois de verre donnant l impression de tableaux. Un hommage à la plus photogenique des mégapoles. Par un ancien architecte qui n ignore rien du sens de la perspective.

Tetu

Michel Setboun nous avait bluffes avec sa Mongolie . Il revient avec un New York hitchcockien a rendre malade de vertige. Quand on a grimpe les gratte-ciels, frole l'horizon du haut de l Empire State Building, on comprend mieux pourquoi ces photos nous donnent le tournis avec un air de deja-vu, ou plutot " deja-ressenti ". Alors que la bete de verre et d'acier rugit, la ville redevient humaine. Celle qui nous trouble et nous emeut... Michel Setboun se joue de la lumiere et nous éblouit. La tete vers le haut. Attention a ne pas tomber

http://www.photosapiens.com/New-York-Vertigo.html .

La beaute deshumanisee du paysage urbain New-Yorkais

Michel Setboun est un photographe que l on connait tous, grace a ses tres nombreuses publications dans les grands magazines de voyages type Geo, dont dernièrement quelques images d un dossier consacrees aux grandes megapoles dans Animan, et aussi grace a ses livres, dont l un des derniers, sur la Mongolie, paru aux editions de la Martiniere avait etechronique ici meme. Aujourd hui, cet editeur, nous permet de retrouver le travail du photographe dans un livre-objet remarquable, un volumineux coffret qui en fera le cadeau ideal en periode de fete, et qui nous fera decouvrir, une fois de plus, la ville de tous les superlatifs. Une megapole qu il dit aimer "pour sa démesure, son humanité et pour son energie contagieuse", une ville qui donne presque le vertige. New York Vertigo.

suite sur http://www.photosapiens.com/New-York-Vertigo.html .

 

 
 

Des centaines de tours, nouveaux temples géants de la modernité montent à l'assaut du ciel, obligeant à regarder dans tous les sens, vers le ciel, vers Le Lointain, tout au bout des avenues qui s'ouvrent vers La mer, vers l'infini. New York éblouit par la lumière, submerge par le bruit et enthousiasme par sa vitalité. Michel Setboun a voulu conserver dans ce livre cette démesure que Lui inspire New York. Il a photographié La ville d'en haut, depuis les gratte-ciel, trait d'union entre les hommes et les cieux, jouant avec la Lumière, Les reflets et les points de vue. Pendant plus de 10 ans, il a vogué sur les cimes de cette ville et retrace ici, à travers ces photographies, ce long voyage entre ciel et terre :
un périple qui donne le vertige.

impossible de tout referencer

Copyright © 2004-2005 Michel Setboun All Rights Reserved. |Terms Of Use | Contact | Infos US | Infos Fr | Site Map